L'Illusion - 1

Publié le par Arkeane

"Des dorures, un immense plafond, des tableaux."

Je suis là, dans le seul lieu où je n’aurais jamais pensé me réfugier un jour, et pourtant aujourd’hui je suis là, là dans une église. Assise sur un banc de bois, les mains jointes posées sur mes genoux. On pourrait croire que je prie, or ce n’est pas le cas, ou plutôt si, je prie mais pas Dieu. Je prie seulement pour qu’Ils ne me retrouvent pas.

La respiration haletante, j’essayais de me calmer sur mon banc. Je regardais tout autour de moi et j’avais beau ne pas être croyante, je ne pouvais qu’admirer la majesté des lieux. Des dorures, un immense plafond, des tableaux… Soudain je me levai et me dirigea vers l’autel central. Le bruit de mes pas résonnait sur le sol de pierre.

Au moins je suis seule et personne ne viendra me chercher ici, pas même moi d’ailleurs… pensai-je.

En faisant le tour de l’église j’effleurais du bout des doigts les statues de marbres.

Qui sont-Ils ? Je n’en sais rien. Me retrouveront-Ils ? Je n’en sais rien. Qu’ai-je fais pour qu’Ils me poursuivent ? Je n’en sais rien. Que vais-je faire maintenant ? Je n’en sais rien… Ma vie est devenue un immense tas de je n’en sais rien. Tout est flou et incertain maintenant.

J’avais les yeux fermés, goutant le calme que l’église me procurait, mais un mouvement sur le coté me les fit rouvrir immédiatement. Devant moi se tenait un homme habillé en soutane noir. Je reculais d’un pas, effrayée.

- Vous m’avez fait peur ! hurlais-je.

- Ce n’était pas mon intention, veuillez m’en excuser, répondit calmement l’homme en face de moi.

Avant que j’ai pu répliquer il reprit :

- Vous cherchez des réponses n’est-ce pas ? Je peux vous en fournir, suivez moi.

Il n’attendit pas que je réponde, il tournait déjà les talons et se dirigeait vers le fond de l’église.

Dois-je le suivre ? Qui est-il ? Puis-je lui faire confiance ? Il disait qu’il avait des réponses pour moi… Et voila que j’ai juste encore plus de questions qu’avant…

Je me décidai tout de même à le suivre… Il était prés d’une trappe ouverte que je n’avais pas remarquée avant. Je jetai un coup d’œil dans le trou béant et n’aperçut rien d’autre que de profondes ténèbres

- Je ne descendrais pas là-dedans ! clamais-je.

Mais l’homme en soutane venait d’empoigner une sorte d’échelle et disparaissait déjà dans le gouffre noir.

C’est merveilleux cette impression d’être écoutée… Fantastique… Bon et bien je crois que c’est à mon tour maintenant…

J’inspirai un grand coup avant de me lancer moi aussi. Soudain, la trappe se referma d’elle-même au dessus de moi et je fus plongée dans l’obscurité. Je ne suis, habituellement, pas claustrophobe, mais là je dois reconnaitre qu’une légère panique m’envahit.

Et si c’était un piège ? S’Ils m’avaient retrouvée ? Que feraient-Ils de moi ?

Je me forçai à chasser toutes ces pensées macabres de mon esprit et continua à descendre dans les entrailles de la terre. Quand, enfin, j’atteignis le sol, l’homme en soutane m’attendait une torche à la main. Il me regarda et se remit à marcher en silence. Je le suivis pendant des minutes, ou bien était-ce des heures, dans le long tunnel qui s’étendait devant nous. Nous arrivâmes enfin devant une vieille porte en chêne, là, l’homme silencieux frappa une fois… Deux fois… Et j’entendis s’élever derrière le panneau de bois une profonde voix :

- Entrez.

L’homme à mes côtés poussa la porte et je fus aveuglée par la lumière qui s’échappait de la pièce. Quand mes yeux s’y furent habitués je distinguai quatre murs et sur ces derniers des centaines et des centaines de livres s’alignaient. Au centre de la pièce trônait un massif bureau en bois, et derrière, sur un grandiose fauteuil, se tenait un homme habillé lui aussi en soutane noir. Il paraissait cependant plus âgé que mon guide.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article