Les Héritiers - 2

Publié le par Arkeane

"Un magnifique dragon noir était posé juste devant elle."

Le Vieux commença son récit : « Il y a bien longtemps alors que les dragons peuplaient encore nos contrées, de puissants mages, avides de connaissance, allèrent les trouver afin de sceller avec eux une alliance. Les dragons acceptèrent. Au début, seul les mages pouvaient s’unir à un dragon afin de parfaire leur connaissance en magie. Mais, ils s’aperçurent très rapidement que le destin de certains humains était lié à celui d’un dragon né en même temps qu’eux. Les mages et leurs dragons se réunirent donc pour tenir conseil, fallait il éduquer ces jeunes et leurs dragons alors qu’ils ne connaissaient strictement rien à la magie ? Le conseil trancha pour le oui, et c’est ainsi que ces jeunes et leurs dragons se réunirent dans des tours semblables à celle-ci, à partir de leur dixième année, pour recevoir les enseignements des mages. L’Alliance entre les dragons et les humains fut rebaptiser l’Armée du Bien puis le terme d’Héritier apparu pour les Hommes mais il fut rapidement utiliser pour désigner les Dragons aussi. Tout le monde vivait heureux, il n’y avait ni guerre, ni famine durant cette époque, mais malheureusement les Guerriers des Flammes apparurent, ils étaient voués au mal et ne vivaient que pour ça. Nous ne savons pas comment ils naquirent, la seule chose que nous connaissons d’eux est leurs liens avec les ténèbres. Ils semèrent alors le chaos et la désolation dans notre pays, ils brulaient tout sur leur passage. Mais leur but ultime était de nous détruire, nous, les Héritiers. Une guerre abominable et sans merci se déclencha entre les deux clans. Bon nombre d’Héritiers périrent sur le champ de bataille, d’autres succombèrent des suites de leurs blessures. Mon dragon mourut, lui aussi, dans ce conflit et je suis maintenant le dernier survivant de cette atroce guerre. Les Guerriers des Flammes ont perdu ma trace croyant certainement que j’étais mort comme les autres. Ils ont donc continué à voler, détruire et tuer une fois leur mission achevée. Cependant, depuis peu ils t’ont retrouvée et veulent finir leur travail. Il ne nous reste malheureusement que peu de temps pour t’apprendre ce que les Héritiers apprenaient en plusieurs années. »

- Donc, si j’ai bien compris, j’ai un dragon qui est né en même temps que moi, qui a donc 16 ans, et il va falloir que j’apprenne à me battre parce que les Guerriers des Flammes veulent me tuer… demanda Adélaïde.

- Exactement.

- Et que fait-on pour les Guerriers des Flammes ?

- Pour le moment tu ne dois t’occuper que de ta formation. Bon assez parlé, vient faire connaissance avec ton dragon, dit le Vieux en se levant du fauteuil.

Il sortit de la pièce et Adélaïde lui emboita le pas, ils retournèrent dans le hall et se dirigèrent vers une petite porte sur la gauche qui donnait sur un escalier. Adélaïde et le sage gravirent les marches puis ils arrivèrent dans une salle circulaire. En face d’elle Adélaïde vit que de la paille était disposée de tel sorte à former un lit puis elle distingua les restes de ce qui avait, autrefois, été une biche, mais nul trace de son dragon.

- Ton dragon est certainement parti chasser, dit le Vieux en s’avançant dans la pièce.

Adélaïde fit de même et un vent frais vint lui effleurer la joue ce qui la fit se tourner, c’est alors qu’elle vit un trou percé dans le mur, elle s’en approcha. De là, on pouvait voir la cime des arbres danser au rythme du vent et briller sous le soleil couchant. Adélaïde scrutait cet astre rougeoyant lorsqu’elle aperçut une ombre se profiler à l’horizon, cette dernière se rapprochait de plus en plus de l’ouverture pratiquée dans le mur de la tour. La pièce s’obscurcit pendant quelques secondes, le temps que mis la créature à s’engouffrer dans la salle et à se poser délicatement sur le sol. Lorsque la lumière envahi de nouveau la tour Adélaïde vit qu’un magnifique dragon noir était posé juste devant elle. La jeune fille resta muette de stupeur devant cette créature qu’elle avait toujours crut imaginaire. Tandis qu’elle le contemplait, leurs regards se croisèrent et Adélaïde se perdit dans les yeux bleus abyssales du dragon. Un long moment de silence s’en suivit, que la jeune fille finit par briser en bredouillant :

- Co… Comment s’appelle-t-il ?

- Demande lui, répondit le vieillard.

Adélaïde ne prononça pas un mot ne sachant pas comment s’adresser à un dragon. Le Vieux sourit.

« - Je ne suis pas un dragon, mais une dragonne et je m’appelle Wanuy » répondit la magnifique créature.

- Elle parle dans ma tête… murmura Adélaïde choquée.

- Ça s’appelle la télépathie, tous les dragons utilisent ce moyen pour communiquer avec les humains. Sinon entre eux ils utilisent le langage Draconique, je ne pourrais pas te l’apprendre car c’est une langue très compliqué et nous n’avons pas le temps de nous attarder sur ses subtilités. Allez essaye de lui parler, tu verras c’est très simple.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :