Les Héritiers - 17

Publié le par Arkeane

"Des flambeaux [...] l’éclairaient faiblement."

« - Nous désirons avoir une audience avec le Roi Araxior, pouvez-vous nous indiquer où le trouver ? »

« - L’humaine n’est pas totalement guérie… » répliqua le dragon argenté avant de se faire couper la parole par Adélaïde.

« - Je peux marcher, cela me suffit. Nous devons parler au Roi immédiatement, c’est urgent ! »

Le dragon secoua la tête pour marquer sa désapprobation mais il s’avança tout de même vers une des grandes portes du hall et l’ouvrit lui aussi avec son museau.

« Prenez ce couloir, continuez tout droit jusqu'à la troisième porte, puis tournez à gauche, vous arriverez devant deux massives portes, la salle du Trône sera juste derrière. Mais ne vous faite pas trop d’illusion, le Roi n’acceptera peut-être pas de vous recevoir. Il y a très peu de dragons qui apprécient les humains ici… »

« - Nous allons quand même essayer. Merci pour vos renseignements. » répondit Wanuy en s’éloignant.

Le couloir était dénué de tout ce qui aurait pu le rendre accueillant, en fait, il s’agissait d’un simple tunnel percé dans la pierre. Des flambeaux placés à intervalles réguliers l’éclairaient faiblement. Cependant, il y avait de nombreuses portes.

« - Où est-ce qu’elles mènent toutes ces portes ? » interrogea Adélaïde.

« - Je ne sais pas. Surement vers d’autres salles et d’autres couloirs. » répondit Wanuy.

« - C’est un véritable labyrinthe taillé dans la montagne ! »

« - Oui et c’est pour ça que personne ne savait où se trouvait le Repaire des Dragons, l’entrée est quasiment invisible si on ne peut pas voler. »

A la troisième porte, la jeune fille et sa dragonne tournèrent à gauche comme leur avait indiqué le dragon soigneur. Elles se retrouvèrent de nouveau dans un couloir, mais cette fois-ci il était plus large et plus haut que le précédent, mieux éclairé également. Apres quelques minutes de marche elles aperçurent les deux grandes portes en bois, ainsi que deux gardes dragons postés devant.

« - Halte, qui va là ? » s’exclama l’une des sentinelles.

« - Une dragonne et son Héritière. » rétorqua Wanuy.

« - Quoi ?! Une humaine ! Ici, sur les terres du Roi Araxior ? Vous n’êtes pas les bienvenues ! Quittez immédiatement ces lieux, ou nous utiliserons la force ! » s’écria l’autre garde avec agressivité.

« - Attends avant de les chasser comme ça. » murmura le premier dragon à l’attention du deuxième. Puis il reprit en regardant Wanuy. Que voulez-vous ? »

« - Nous souhaitons seulement adresser une requête au Roi Araxior. » maugréa la dragonne noire, lasse de devoir se répéter sans cesse.

« - Seulement ! s’indigna le second garde. Le Roi ne s’abaisserait jamais à recevoir un humain ! Partez à présent ! »

Adélaïde regarda Wanuy qui comprit tout de suite ce à quoi pensait son Héritière. Puis la jeune fille tourna la tête vers les deux gardes en poussant un soupir d’agacement.

« - Maintenant ça suffit, j’ai été assez patiente ! Vous n’aimez pas les humains, j’en suis désolé pour vous mais ce n’est pas de ma faute ! Alors arrêtez de me le faire payer ! J’ai besoin de parler au Roi et ce n’est pas vous qui m’en empêcherez ! Tu viens Wanuy ? »

« - Avec plaisir ! »

La dragonne noire s’élança et fracassa la porte dans un bruit assourdissant puis Adélaïde et elle s’engouffrèrent dans l’ouverture avant que les deux gardes n’aient eu le temps d’esquisser le moindre geste.

La salle du Trône était spacieuse et relativement bien éclairée comparée aux autres pièces qu’Adélaïde et Wanuy avaient vu. Sur les murs, de gigantesques fresques représentant de nombreux combats entre des dragons, des humains et d’autres créatures étaient peinte. Le « Trône » était en fait une sorte de grand divan luxueux et confortable sur lequel était installé un magnifique dragon de couleur cuivré. Ce dernier était plongé dans une conversation animée avec trois autres dragons quand les Héritières firent irruption dans la pièce, les gardes sur leurs talons. Le Roi des Dragons releva la tête, intrigué par cette subite agitation.

« - Arrêtez-vous ! » hurlèrent les deux gardes dragons qui avaient failli à leur mission.

Pendant ce temps, Araxior s’était levé de son trône et demanda d’une voix forte proche du grognement :

« - Que se passe-t-il ici ? Qui ose me déranger ainsi ? »

Wanuy s’approcha du Roi et s’inclina devant lui.

« - Seigneur Araxior, je me nomme… » Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase car elle fut coupée par le dragon cuivré.

« - Wanuy… murmura-t-il dans un souffle. Cela fait si longtemps. Je ne pensais pas te revoir un jour. Puis son regard s’arrêta sur Adélaïde qui s’était inclinée elle aussi. A ce que je vois tu as une Héritière pour t’accompagner. Ta mère aurait été fière de toi. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article