La Guerre du Jour - Peter V. Brett

Publié le par Arkeane

La Guerre du Jour - Peter V. Brett
Le Désert contre les Terres Vertes

 

Titre : La Guerre du Jour

Série : Le Cycle des Démons – 3

Auteur : Peter V. Brett

Édition : Milady

Parution : Septembre 2015

Genre : Fantasy

Nombre de page : 960

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

À la nouvelle lune, les hordes infernales du Cœur se mettent en quête des deux seuls hommes susceptibles d’incarner le Libérateur légendaire, capable d’éradiquer les démons de la terre. Autrefois aussi proches que des frères, Arlen, l’Homme-rune, et Jardir, le leader des belliqueuses tribus du désert, sont désormais opposés par une rivalité farouche. L’un combat la magie chtonienne tandis que l’autre l’appelle. Leurs choix vont se révéler décisifs, tandis que s’engage la résistance ultime des humains contre les armées démoniaques…

 

Mon avis (avec risque de spoil) :

Ce livre n'est clairement pas un chef d’œuvre mais ce n'est pas totalement une déception non plus. Pourtant il a dormi pendant très longtemps dans ma PAL car le deuxième tome (La Lance du Désert) m'avait quant à lui nettement déplu. Les personnages étaient creux et l'histoire truffée d’incohérence. Mais je me suis motivée à lire ce troisième tome car je souhaite voir où va nous emmener l'auteur et parce que j'ai le défaut de vouloir finir les histoires que je commence, même si elles ne sont pas forcément fameuses.

 

Cependant avant de commencer faisons un petit récapitulatif de la situation. Le Cycle des Démons est une série qui met en scène de nombreux personnages dont les histoires nous sont racontées grâce au point de vue de deux ou trois personnages principaux qui peuvent changer d'un roman à l'autre. En bref, c'est l'histoire d'un peuple, les Thésiens, qui sont tyrannisés par des hordes de démons sauvages qui apparaissent à la tombée de la nuit et pour s'en protéger ils sont obligés de se réfugier derrière de puissante runes. On apprend par la suite qu'il y a un deuxième peuple, les Krasiens, de terribles guerriers du désert qui eux combattent les démons toutes les nuits et va s'en suivre une opposition entre ces deux peuples.

 

Donc, ce roman s’améliore quelque peu par rapport au précédent. On y découvre principalement la jeunesse d'Inevera et son ascension au pouvoir. On avait compris dans le tome 2 que c’était un personnage important mais elle était restée très mystérieuse alors que là nous avons son point de vue et son histoire qui est, j'ai trouvé, plutôt intéressante. En tout cas elle est bien plus intéressante que l'histoire de Renna Tanneur racontée dans le tome 2.

 

Pour continuer avec les points positifs, comme le point de vue s’échange entre plusieurs personnages on arrive à avoir de l'empathie pour les deux camps car on comprend leurs motivations et leur envies. Les Krasiens sont les envahisseurs mais pour eux ils le font pour de bonnes raisons et je trouve que cela a un impact positif sur le lecteur qui ne parvient pas tout à fait à les détester.

 

Passons à présent aux points plutôt négatifs. Il y a beaucoup de termes spécifique au peuple de Krasia et ils se ressemblent énormément, en soit ce n'est pas une mauvaise chose mais c'est compliqué de rester dans l'histoire lorsque toutes les trois pages on est obligé de se référer au lexique en fin de livre pour être sûr de bien comprendre.

 

L’évolution de certains personnages est complètement aberrante, notamment celle du personnage principal Arlen Bales qui est censé être un homme désabusé, solitaire et torturé alors que du jour au lendemain tout cela change parce qu'il est tombé amoureux et qu'il s'est promis à Renna Tanneur. Histoire d'amour peu crédible et qui à l'air de sortir de nulle part. De plus les dialogues entre ces deux personnages sont fades, ils se répètent tout le temps qu'ils s'aiment mais on ne le ressent pas dans leurs actes et dans leurs émotions, je trouve cela vraiment dommage.

 

Certains passages traînent en longueur et je me suis demandé plus d'une fois quand est ce qu'ils se terminaient. Certes on en apprend davantage sur les personnages grâce aux nombreux flash-back et à l'histoire d'Inevera mais l'histoire au temps présent, celle qui raconte la guerre entre les peuples et contre les démons n'avance que très peu. J'ai l'impression qu'il s'agit là d'un tome de transition et de mise en place pour préparer la suite. Il semblerait qu'il reste encore deux tomes après celui-ci, à voir ce que cela donnera.

 

Pour conclure, des imperfections, des longueurs et même si je suis un tout petit peu plus convaincu par ce tome je reste dubitative sur la suite.

Publié dans Avis Livresque, Mes avis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article