Harry Potter et l'enfant maudit - J.K Rowling, John Tiffany, Jack Thorne

Publié le par Arkeane

Harry Potter et l'enfant maudit - J.K Rowling, John Tiffany, Jack Thorne
Plume et baguette magique

 

 

 

Titre : Harry Potter et l'enfant maudit

Auteurs : J.K Rowling, John Tiffany et Jack Thorne

Édition : Gallimard

Parution : Novembre 2016

Genre : Fantastique

Nombre de page : 350

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au cœur des secrets du Ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Quand passé et présent s’entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.

 

Mon avis (avec spoil) :

Comme pour beaucoup, j'ai découvert Harry Potter dans ma jeunesse et j'ai grandi avec les livres et les films que j'avais bien évidemment adoré. Mais avec le temps malheureusement, en me replongeant dans cet univers j'ai commencé à voir les incohérences, les facilitées scénaristiques... Et ce 8e livre n'en est pas exempt, loin de là.

 

Une rumeur dit que J.K Rowling n'aurait pas du tout participé à l’écriture de ce livre, que Jack Thorne se serait seulement inspiré des romans et qu'il aurait demandé quelques conseils à J.K Rowling. Que ce soit vrai ou non, le problème est que « l'enfant maudit » ne respecte absolument pas la continuité de l'univers. Je ne vais pas relever toutes les incohérences mais par exemple comment ce fait-il que Harry comprenne et parle encore le fourchelang alors que la part de Voldemort en lui a été détruite ? Et depuis quand le polynectar peut se préparer en une seule journée ?! (Oui, je crois bien qu’étrangement c'est l’incohérence qui m'a le plus marquée alors qu'il ne s'agit que d'un détail.)

 

L'histoire repose sur des voyages temporels successifs, pourtant il semblait me souvenir que tous les retourneurs de temps avaient été détruit et interdit par le ministère de la magie parce que cela pouvait causer trop de problème, mais forcement il y en a un qui apparaît avec un fonctionnement radicalement différent. Ici, une altération du passé entraînera d'autres conséquences ce qui créera un nouveau présent. Pourquoi baser son histoire sur ça ? Tout le monde sait que c'est le meilleur moyen de se louper en beauté.

 

Les caractères des personnages également n'ont plus grand chose à voir avec les romans, je trouve que leurs évolutions ne sont pas crédibles. Pourquoi Harry se comporte aussi injustement avec son fils après tout ce qu'il a reproché à Dumbeldore ? Pourquoi McGonagall n'a plus aucune autorité ni aucune prestance ? Pourquoi Ginny ne sert à rien ? Et ainsi de suite...

 

Le fait qu'il s'agit du script d'une pièce de théâtre peut sûrement expliquer quelques soucis comme le nombre important de personnages secondaires non développés (James et Lily, par exemple) ainsi que l'absence de personnages normalement emblématique comme Teddy Lupin. Parfois à la lecture certains dialogues paraissent plats et inutiles et c'est pour moi le gros problème de lire du théâtre. On a des descriptions et des didascalies minimalistes et sans le jeu d'acteur on peut être impénétrable à certaines émotions. J'ai eu du mal à m'immerger dans l'histoire pour cette raison car je n'ai pas arrêter de basculer entre imaginer les scènes comme dans une sorte de film ou me les imaginer comme au théâtre et donc je me demandais comment ils avaient réalisé tels ou tels effets spéciaux, ou comment cela rendait sur scène.

 

En fait je crois bien que le plus gros point négatif de ce livre c'est qu'ils ont voulu mettre trop de chose déjà utilisées dans l'univers de Harry Potter et qu'ils se sont perdus eux même dans leur histoire. Il y a Voldemort, une prophétie, des détraqueurs, du fourchelang, Mimi Geingnarde, Dolores Ombrage, des retourneurs de temps, la carte du Maraudeur, une infiltration du Ministère de la Magie...

 

Ça aussi on pourrait en parler des infiltrations dans le Ministère de la Magie ! Mais c'est un problème lié au monde de Harry Potter en général. On y rentre dans comme dans des moulins, il suffit d'un peu de polynectar et à chaque fois ça marche. Pourquoi il n'y a pas à l'entrée un suppresseur de magie comme c'est le cas à la banque de Gringotts ?!

 

Pour conclure, une très mauvaise suite aux aventures de Harry Potter qui semble n'avoir été créée que pour engranger de l'argent même si à mon avis la pièce de théâtre mériterait davantage d’être vue que lue.

Publié dans Avis Livresque, Mes avis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article