Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos

Publié le par Arkeane

Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos
La Passe-Miroir

 

 

 

Titre : Les fiancés de l'hiver (tome 1)

Série : La Passe-Miroir

Autrice : Christelle Dabos

Édition : Galimard Jeunesse

Collection : Pôle fiction

Parution : Juin 2013

Genre : Fantasy

Nombre de page : 568

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

 

Mon avis :

Christelle Dabos, tout d'abord autrice sur la plate-forme d’écriture Plume d'Argent fut repérée en participant au premier concours Roman Jeunesse de Gallimard. Elle connaît depuis un incroyable succès et je dois bien avouer que je comprends pourquoi !

 

Chose intéressante à noter avant de commencer, La Passe-Miroir à été publié dans la collection Pôle fiction de Gallimard Jeunesse mais également dans la collection Folio de Gallimard avec la même couverture à deux seules différences près : la couleur du fond en moins et le titre écrit plus classiquement en haut du livre. Et il se vend tout autant dans les deux catégories ! Cela prouve bien que la littérature dite « jeunesse » n'est pas moins bonne que la littérature « générale » et qu'il faudrait arrêter de traiter les auteurs spécialisé en jeunesse comme des sous-auteurs...

 

Bref, après cette digression commençons par parler de l'écriture. Elle est simple et efficace, les mots coulent tout seuls et les pages s’enchaînent sans que l'on s'en rende vraiment compte. On est happé par l'histoire et les personnages et on ne veut plus les quitter, c'est en tout cas ce qui s'est passé pour moi.

 

Le gros point fort de ce roman c'est justement ses personnages. Ils sont très bien travaillés et ont chacun leurs motivations propres qui fera avancer le récit. Ils ne sont ni bon, ni mauvais, ni tout blanc, ni tout noir, et c'est leurs multiples facettes qui les rends intéressants. De plus, Ophélie, le personnage principal, est assez loin des clichés vu dans ce genre d’œuvre. Elle n'est pas belle, elle n'est pas gracieuse, elle ne veut pas se marier, ce n'est pas non plus une puissante guerrière indépendante. Elle est juste myope et maladroite, elle est timide et se moque de son apparence. C'est donc assez facile de s'identifier à elle je trouve. Cela ne l’empêche pas pour autant d’être forte et déterminée à exister par soi-même dans une contrée totalement différente de la sienne et coupée de ses racines.

 

Le monde créé par Christelle Dabos est beau et fouillé. Elle réussi à distiller correctement les élément qui nous permettent de le comprendre tout au long du récit sans que cela ne l'alourdisse. Les différentes arches que nous voyons – ces pays suspendus dans les airs après un cataclysme – possèdent toutes leurs particularités qui ont été décrites à merveille. Par exemple, lors de ma lecture, je me représentais Anima, l'arche d'origine d'Ophélie, avec des belles couleurs chaudes et des gens joyeux, tandis que le Pôle m'apparaissait terne, triste et froid. Cela me donne également envie d'en savoir plus sur les autres arches du monde.

 

Pour ce qui est de l'histoire il faut aimer les histoires de cours et de complots et ça tombe bien c'est ce que j’apprécie ! Tout s’entremêlent à merveille et cela me semble bien pensé et bien assemblé. À voir ce que la suite nous réserve car bien évidemment on finit ce premier tome avec une multitude de questions encore en suspense.

 

Pour conclure, j'ai passé un excellent moment à suivre les aventures d'Ophélie et j'ai hâte de la retrouver dans le second tome !

Publié dans Avis Livresque, Mes avis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article